Le travail des éducatrices en garde scolaire, une recherche de Philippe Caron

Le travail des éducateurs et éducatrices est au cœur de ce mémoire présenté au département d’éducation comparée et fondements de l’éducation de l’Université de Montréal. La recherche exploratoire, à laquelle ont participé 18 éducateurs, décrit la nature de ce travail, ses rôles, ses missions et ses conditions de pratiques entre les exigences du milieu scolaire et celles des parents.

Les éducateurs ont un important rôle de socialisation auprès des enfants, qui témoignent de « l’extension du rôle social de l’école », renforcé par l’étroite relation qu’ils entretiennent avec les parents, ce qui leur confère une certaine fonction de liaison.

La recherche s’attarde particulièrement à la complémentarité des rôles entre l’école et son service de garde et au parentage; deux thèmes peu exploités en recherche.

La complémentarité des rôles

Si la complémentarité fait partie du Règlement sur les services de garde en milieu scolaire, c’est de la perception des éducateurs au sujet de la complémentarité des services dont il est ici question. Les éducateurs rencontrés perçoivent la complémentarité de la garde scolaire « comme un partage des responsabilités liées à la socialisation et au bien-être des enfants et où règne une primauté des enseignantes en ce qui concerne le développement des compétences méthodologiques et cognitives des enfants ».

La recherche retient du rôle des éducateurs que ceux-ci inscrivent leur fonction directement en lien avec le développement global et le bien-être des enfants. Ils sont là pour les accueillir, leur offrir une oreille attentive, s’assurer de leur sécurité et leur permettre de vivre des activités éducatives et récréatives. Ils peuvent aussi intervenir auprès des parents en jouant un rôle de sensibilisation.

Ce projet de recherche met en lumière la relation entre les éducateurs et les enfants et leur permet d’avancer eux-mêmes des solutions à certaines situations qui sont vécues quotidiennement en garde scolaire.

Le parentage, la fonction de socialisation

Le parentage doit être compris ici comme un phénomène social plutôt que de manière étroite comme uniquement les fonctions que remplissent les parents auprès de leurs enfants. Loin d’être une substitution au rôle des parents, le parentage au Québec inclut bon nombre d’intervenants publics et s’inscrit à présent dans une logique de conciliation travail-famille.

Cette question ramène le rôle de socialisation que remplissent les éducateurs au premier plan, puisque plusieurs de leurs fonctions sont un prolongement de certaines responsabilités parentales, par exemple, la supervision des repas ou des devoirs ou encore le bien-être et la sécurité des enfants. La collaboration entre les éducateurs et les parents peut aussi être perçue à ce niveau, comme lorsqu’ils collaborent dans l’apprentissage de nouvelles habitudes alimentaires chez les enfants. L’éducateur et le service de garde peuvent alors être considérés comme une liaison entre l’école et la famille. Les termes employés par certains participants pour décrire ces situations font état de « pont entre l’école et la maison » et de « continuité entre les milieux ». C’est ici que l’approche souple et récréative de la garde scolaire qui teinte à la fois leur autorité auprès des enfants et qui leur confère, dans bien des cas, un rôle affirmé dans le parentage et de liaison entre les milieux.

Pourquoi prendre en considération le point de vue des éducateurs?

La prise en compte du point de vue des éducateurs est important parce qu’ils sont une source d’information considérable sur la situation actuelle en garde scolaire et pour avoir accès à leur « conscience professionnelle ». La recherche relève de leur discours plusieurs pistes pour la garde scolaire, comme la formation continue, et des problèmes de perception liés à l’appellation de « service de garde », qui éluderait leur implication réelle auprès des enfants. Bref, ce projet de recherche met en lumière la relation entre les éducateurs et les enfants et leur permet d’avancer eux-mêmes des solutions à certaines situations qui sont vécues quotidiennement en garde scolaire.

 

Télécharger le mémoire complet

Devenez membre maintenant !

Être membre de l’AQGS, c’est s’engager à faire reconnaître le service de garde en milieu scolaire comme un des acteurs clés de la réussite éducative, profiter de l’expertise d’un organisme présent auprès des services de garde en milieu scolaire depuis 1985 et faire partie d’une communauté professionnelle vous permettant d’échanger avec d’autres collègues.