20 pistes de solutions pour réaménager les écoles primaires

Au regard des fonctions actuelles de l’école primaire québécoise et des défis que posent la période du dîner, la manière dont nous aménageons nos écoles doit être repensée. Le compte-rendu de l’atelier présenté au Colloque de la garde scolaire 2016 vous présente 20 pistes de solutions pour répondre à des défis vécus par plusieurs établissements.

Cliquez ici pour télécharger le document complet.

 

À court terme : dix solutions

À court terme, soit à l’intérieur d’un horizon de deux ans, plusieurs solutions peuvent être mises de l’avant pour améliorer la convivialité des repas. Voici dix avenues, applicables selon les cas.

Jouer avant de manger

Une période de récréation avant le repas permettra de bien marquer la séparation entre le temps de classe et le temps de repas. Cela pourra aussi permettre aux élèves de bouger avant de manger, d’être plus concentrés sur leur repas, et de manger de manière moins expéditive pour aller jouer.

Privilégier une seule période de repas

Limiter l’heure du dîner à une seule période de repas permettra à tous les élèves de manger à leur rythme et de ne pas être trop bousculés. Si cette solution peut nécessiter le recours à un grand nombre de locaux, les avantages sont nombreux.

Éviter le recours aux fours à micro-ondes

Exiger des parents de préparer des lunchs froids, ou d’avoir recours à des thermos (fournis par l’école en début d’année comme incitatif, par exemple), et offrir des plats préchauffés fournis par un traiteur, permettront d’éviter les micro-ondes et par ricochet, d’éliminer les temps d’attente pour les élèves et de rendre les éducatrices plus disponibles pour ces derniers.

Privilégier les locaux avec fenêtres

Favoriser l’utilisation des salles de classe ou des locaux qui disposant d’un bel éclairage naturel sera bénéfique pour la santé et l’humeur des élèves et du personnel.

Réparer ou remplacer les toiles et les vénitiennes

Pour contrôler l’ensoleillement et éviter la surchauffe, les dispositifs d’obturation (rideaux, vénitiennes, toiles solaires, etc.) doivent être en bon état. Autrement, il importe de les réparer ou de les remplacer par un dispositif facile à manipuler par les élèves. Il est important de les garder ouverts le plus longtemps possible, afin ne pas priver les élèves et leur enseignant des bénéfices de la lumière naturelle et des vues sur l’extérieur.

Ouvrir les fenêtres avant et après le repas

Ouvrir des fenêtres d’un local utilisé le midi, quelques minutes avant et après le repas, et ce même en hiver, permettra d’améliorer la qualité de l’air et d’éliminer les odeurs. Cela est particulièrement important s’il s’agit d’un local utilisé avant le repas et qui le sera après.

Repositionner le mobilier en îlots

Favoriser une disposition de mobilier en petits îlots, plutôt que des alignements sévères, permettra aux élèves de manger en plus petits groupes et de socialiser plus calmement.

Fabriquer des panneaux d’absorption acoustique

Avec un peu d’ingéniosité, il est possible de fabriquer des panneaux d’absorption à installer au haut des murs ou à suspendre pour absorber une partie du bruit dans un local. S’il faut éviter la colle pour les risques d’émanations, des couleurs ou des illustrations joyeuses peuvent les recouvrir.

Prévoir des lieux pour manger dehors

À l’occasion, manger à l’extérieur permet de changer la dynamique de la période du dîner. C’est d’autant plus simple s’il n’y a pas de plats à réchauffer. Décorer des tables de pique-nique recyclées est une solution simple et peu coûteuse.

Faciliter l’accès à l’eau potable

L’eau potable n’est pas toujours accessible dans les locaux où dînent les élèves. Ajouter des refroidisseurs d’eau dans les corridors peut aider à améliorer cette situation. Encourager les élèves à avoir leur propre bouteille tout au long de la journée favorisera aussi une meilleure hydratation.

 

Fichier attaché

Devenez membre maintenant !

Être membre de l’AQGS, c’est s’engager à faire reconnaître le service de garde en milieu scolaire comme un des acteurs clés de la réussite éducative, profiter de l’expertise d’un organisme présent auprès des services de garde en milieu scolaire depuis 1985 et faire partie d’une communauté professionnelle vous permettant d’échanger avec d’autres collègues.