Vive l’eau!

Le 22 mars, on célèbre la journée mondiale de l’eau. La campagne J’ai soif de santé! profite de cette journée pour faire la promotion de l’eau dans les écoles avec le Défi Tchin-Tchin, auquel l’AQGS collabore. L’idée derrière cette campagne est de répondre au problème grandissant de surconsommation de boissons sucrées dans la population québécoise, notamment chez les jeunes. Les boissons sucrées sont omniprésentes dans notre quotidien et le marketing dont elles font l’objet fait ombrage à l’eau.

Et pourquoi faire la promotion de l’eau plutôt que de mentionner aux élèves que les boissons gazeuses sont trop sucrées et sont à éviter? Il s’agit là d’un concept de promotion des saines habitudes de vie. Il est démontré qu’il serait plus efficace de mettre l’accent sur le comportement à adopter, plutôt que sur celui à éviter. Le fait de promouvoir un comportement est une stratégie plus durable, car elle interpelle le système de récompense et de plaisir. À l’inverse, interdire un comportement semble efficace à court terme, mais est de courte durée, car elle repose sur le système de punition, de peur et de stress[1]. L’interdit crée de l’attrait, c’est la nature humaine! Le fait de mentionner à un enfant que le sucre est néfaste pour lui risque d’amener une relation négative avec les aliments, de créer de la culpabilité et de la confusion. En contrepartie, faire la promotion de l’eau et de ses bienfaits n’a que des avantages. À en juger par le taux élevé de participation au Défi Tchin-tchin en garde scolaire (60 000 élèves en 2018, 105 00 élèves en 2019), force est de constater qu’il s’agit d’une stratégie gagnante!

En plus du Défi Tchin-tchin à faire en mars, voici comment encourager les jeunes à boire de l’eau à l’école. Cet article démontre comment modifier l’environnement scolaire pour faire en sorte que l’eau soit valorisée et accessible. « Une goutte d’eau suffit pour créer un monde » – Gaston Bachelard

[1]Référence : conférence « miser sur les messages positifs en milieu scolaire » de Marie-Pierre Gagnon-Girouard, psychologue, Journée-conférence des PLC, 2018