La rénovation des écoles à l’agenda

Le récent budget du gouvernement québécois annonçait un investissement de 700 millions dans la rénovation de nos écoles primaires et secondaires. Plusieurs ont poussé un soupir de soulagement. En effet, le parc immobilier scolaire est vieillissant, certaines écoles sont vétustes et d’autres ne sont pas toujours aménagées pour répondre adéquatement aux changements de clientèle et aux usages actuels, dont ceux de la garde scolaire et du dîner dans les écoles le midi.

ecole_midi-instruitDepuis l’automne 2014, nous avons lancé une vaste réflexion sur cette question avec le GIRBa de l’École d’architecture de l’Université Laval. Cette annonce du gouvernement ne pouvait pas mieux tomber.

Les services de garde font depuis déjà un certain temps partie du paysage scolaire québécois. Il nous paraissait donc évident qu’ils devaient être partie prenante de cette discussion. Les services de garde sont un allié à la réussite, puisque pour les 234 000 élèves qui le fréquentent, le service de garde joue un rôle essentiel où ils peuvent continuer à développer l’ensemble de leurs habiletés sociales. Le service de garde accueille les élèves entre les périodes d’enseignement et leur permet de retrouver l’énergie nécessaire afin de retourner en classe dans des dispositions favorisant leurs apprentissages. À toutes les périodes de la journée, le personnel éducateur est en place pour veiller à ce que les élèves soient en sécurité dans des lieux adéquats et encadrés par une équipe compétente.

Avec des acteurs de plusieurs commissions scolaires, issus de services de garde, de directions d’établissement et des ressources matérielles, avec des architectes, mais aussi avec des acteurs du ministère et de différents milieux s’intéressant autant au monde de l’éducation qu’aux saines habitudes de vie, cette démarche aura permis de les sensibiliser et de renforcer leurs convictions sur les manières de penser et de planifier la rénovation de nos écoles.

En novembre dernier, plusieurs constats issus de cette réflexion avaient été présentés lors de la conférence nationale sur l’alimentation scolaire, Du changement au menu. Pour votre bénéfice, nous vous présentons le contenu de cette présentation en deux parties :

Première partie : Moderniser l’architecture des écoles primaires pour soutenir l’adoption et le maintien de saines habitudes de vie à l’heure des repas : une étude de cas de Québec

Seconde partie : Améliorer les ambiances physiques des aires de repas dans les écoles primaires : vers un outil d’autoévaluation

Avant de rénover

On oublie souvent de le dire tellement c’est banal, mais depuis le début de cette réflexion un élément refait constamment surface : avant de rénover, avant de réaménager, il faut planifier. Il faut planifier à court terme. Il faut planifier à moyen terme. Surtout, il faut planifier à long terme. Cela inclut penser ses besoins immédiats, mais y penser en prévision des changements qui sont à venir.

Bonne lecture!