Encore deux bouchées?

Votre approche a des répercussions à court et à long terme sur les comportements alimentaires des élèves.

Quel est votre style ?

Style autoritaire

Un adulte qui exerce un contrôle sur les aliments et les quantités consommées. Il interdit certains aliments, met de la pression ou force à manger certains aliments ou même à terminer son assiette. Il utilise la récompense ou la punition pour faire manger.

Même si c’est fait avec de bonnes intentions, cette approche déconnecte l’élève de ses signaux de faim et de satiété et développe des aversions ou un goût exagéré pour certains aliments.

Style permissif

Un adulte qui n’impose aucune règle aux enfants lors des repas. Par exemple, à la maison, l’enfant a donc le dernier mot quant au choix des aliments et à l’horaire des repas. Puisque le parent veut éviter les tensions, il se limite souvent aux aliments que l’enfant aime. Ce dernier intègre alors peu de nouveaux aliments, ce qui limite grandement la variété de son alimentation. N’étant pas habitué de faire face à de nouveaux aliments, l’enfant aura tendance à les rejeter.

Il en résulte un faible développement des goûts et de l’écoute des signaux de faim et de satiété.

Style démocratique

Il offre une structure alimentaire sans pour autant mettre de pression sur l’élève. L’adulte démocratique emploie le renforcement positif et permet à l’élève de faire des choix parmi une variété d’aliments. Il laisse l’élève décider de la quantité consommée, selon ses signaux internes. Conscient de son rôle de modèle, cet adulte a aussi une attitude positive face aux aliments et n’hésite pas à parler d’alimentation avec les élèves. L’intervenant démocratique ne crée pas d’interdits. Il fait seulement comprendre à l’élève que certains aliments ont leur place dans l’alimentation quotidienne, alors que d’autres doivent être consommés à l’occasion.

Ce style, à privilégier tant par les parents que par le personnel éducateur, va de pair avec le principe de division des responsabilités (voir la fiche à ce sujet).

Quel était le style utilisé par vos parents durant votre enfance?Avez-vous tendance à reproduire le même style que vous avez connu? Lorsqu’un parent vous demande d’imposer un style autoritaire ou permissif auprès de son enfant, vous sentez-vous obligé de répondre à ces exigences? 

Sachez qu’il n’est jamais trop tard pour changer sa relation à la nourriture et pour utiliser le renforcement positif dans son encadrement.

Saviez-vous que :

Cette classification existe depuis 2005 et s’appuie sur les concepts de style parentaux identifiés par Baumrind à la fin des années 1960.

Selon une récente revue, il existe une forte association entre le style parental et la qualité de l’alimentation (Collins et al., 2014). Le style démocratique, dans lequel les parents sont attentionnés et expriment concrètement leurs attentes en terme de comportement à adopter, serait associé à un meilleur profil nutritionnel chez l’enfant. Ce style serait également associé à un risque d’obésité infantile plus faible contrairement au style autoritaire (Collins et al., 2014).

À propos de Lucie Laurin


Diététiste de formation, Lucie a été intervenante École en santé et impliquée pour la politique alimentaire et les saines habitudes de vie dans les écoles et les services de garde en milieu scolaire depuis de nombreuses années. Elle a notamment complété une certification de nutrition en santé publique en 2015.

Lucie Laurin Dt.P. – Chargée de projet et formatrice
450 670-8390 poste 232
lucie.laurin@gardescolaire.org