4 trucs pour animer des dégustations réussies

Une dégustation réussie n’implique pas que tous ont goûté. C’est plutôt que tous ont découvert un aliment avec leurs sens et ont tous eu du plaisir!

Ne pas forcer à goûter

Sachant que plusieurs élèves font de la néophobie alimentaire, c’est normal que certains ne veulent pas goûter. Pour inciter les élèves récalcitrants à goûter, laissez l’aliment devant eux, et mentionnez-leur que leur bouche va peut-être changer d’idée et vouloir y goûter éventuellement, et même aimer ça. Mentionnez qu’ils peuvent déjà découvrir l’aliment en le sentant et en y touchant avec les doigts ou même en le mettant sur leurs lèvres. De plus, le fait de vanter la bonne valeur nutritive d’un aliment pour tenter d’amener un élève à en manger est contreproductif.

Tout le monde ensemble

Idéalement, faites goûter tout le monde en même temps. Comme ça, on évite que les élèves s’influencent négativement, surtout si un élève exprime son dégoût avec passion! Pour ajouter un côté ludique, on se souhaite tous bon appétit! juste avant de goûter.

Montrez l’exemple

Dégustez avec les élèves, ça va les mettre en confiance. Montrez votre plaisir à déguster et à découvrir des aliments. Vous avez aussi le droit de ne pas aimer l’aliment. Vous pouvez dire : à ce jour, je n’aime pas cet aliment, mais je vais le sentir pour le découvrir avec mon nez!  Encore mieux, montrez votre ouverture à y goûter encore une fois et décrivez vos sensations.

Laissez les enfants s’exprimer

Invitez les élèves à dire leur appréciation de l’aliment. Encouragez-les à nommer leurs sensations lorsqu’ils dégustent, ainsi que leurs préférences. Par exemple : je n’aime pas le radis, car c’est trop piquant à mon goût. J’adore les fraises, car c’est sucré et juteux. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, tous les goûts sont dans la nature.

Utilisez le vocabulaire des sens pour aider les élèves à nommer leurs sensations :