La place de la garde scolaire dans le nouveau Plan d’action numérique

Québec a annoncé dans les dernières heures un investissement de près de 45 millions de dollars en 2018 pour doter les écoles primaires et secondaires de la province d’appareils technologiques. Cette annonce s’inscrit dans le cadre du Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur, qui vise à adapter le système éducatif québécois à l’ère du numérique et ainsi permettre à celui-ci de devenir un agent de changement et d’innovation en termes d’apprentissage, de pratiques d’enseignement et de communication.

Le plan d’action numérique

Dans son rapport de l’analyse de la situation actuelle au sein du système éducatif québécois dans le réseau scolaire et tout au long de la présentation du programme, le gouvernement parle des intervenants du milieu en ne nommant que le personnel enseignant et mentionne que « De plus en plus d’enseignants du Québec sont réseautés et engagés dans une dynamique d’innovation et de nombreux élèves se sont aujourd’hui initiés à la pensée informatique et à la programmation, réalisent des projets sur des outils numériques et travaillent quotidiennement en collaboration dans des contextes où leur créativité́ est mise à l’avant-plan. Il faut cependant en faire plus pour soutenir ces leaders pédago numériques. » (Plan d’action numérique en éducation et en enseignement supérieur, 2018, p.17)

En plus des mesures d’achat de matériels technologiques, des sommes seront allouées par le ministère pour former le personnel enseignant pour les nouveaux outils qui seront mis à leur disposition et ainsi les accompagner dans la démarche d’une pédagogie numérique.

Et le personnel en garde scolaire, dans tout ça?

Dans une volonté des services de garde en milieu scolaire d’être complémentaires à la mission éducative de l’école, il y a donc lieu de se questionner à savoir si la formation offerte pourra aussi l’être au personnel en garde scolaire. Les élèves auront-ils aussi accès à ces outils hors des périodes de classe, pour que le personnel des services de garde puisse s’en servir, bien évidemment, de façon davantage ludique que pédagogique?

Il est primordial que les éducateurs en garde scolaire puissent être eux aussi mieux habiletés avec ces outils qui pourraient être mis à leur disposition et être des acteurs pleinement impliqués dans la transition que le réseau scolaire s’apprête à vivre dans les prochaines années au niveau technologique. L’AQGS salue l’engagement du ministère à soutenir le réseau avec ces investissements, mais souhaite cependant que tous les intervenants du milieu en soit concernés. Nos représentations continueront d’aller dans ce sens, pour soutenir la mission de notre organisation qui vise à soutenir le développement des services de garde en milieu scolaire du Québec, en faisant la promotion de leur rôle complémentaire à la mission de l’école et en représentant leurs intérêts collectifs.

Pour plus de détails sur le plan d’action et en prendre pleinement connaissance, nous vous invitons à le consulter ICI.