Jouer dehors, c’est risqué!

Je suis François Berthelot, chargé de projet et formateur pour le projet Inspire à bouger. Durant les deux prochaines années, je me déplacerai dans toutes les commissions scolaires du Québec pour former le personnel éducateur des services de garde à l’importance du jeu actif. Ma mission : vous partager ma passion pour l’apprentissage par le mouvement et vous permettre de suivre mes aventures aux quatre coins du Québec!

Voici un premier article de mon blogue Inspire à bouger qui porte sur le jeu et le risque :

Il fait encore beau, il fait encore assez chaud, comme c’est agréable de jouer dans la cour d’école! C’est le temps de grimper, courir, explorer et profiter des derniers jours de la rentrée! Comme à chaque rentrée scolaire, on prend le temps de rappeler les règles de sécurité et de s’assurer que personne ne se blesse. Mais, qu’en est-il des risques et des dangers associés au jeu extérieur?

Un danger est quelque chose que l’élève ne voit pas et un risque est un défi que l’élève perçoit et qu’il choisit ou non d’affronter.

Par exemple :

  • Faire du vélo sans casque = danger
  • Sauter en bas d’une structure = risque

De plus en plus d’études démontrent qu’en surprotégeant les élèves, il y a un réel danger de nuire à leur développement moteur et affectif. En effet, comment apprendre à repérer et gérer les risques dans la vie quotidienne, si les élèves n’ont jamais l’occasion de prendre des risques?

« En prenant des risques adaptés à son niveau de développement, l’enfant apprend à se faire confiance, ce qui influence son estime personnelle. Il apprend également comment demander de l’aide de façon appropriée si la situation le demande, contrairement aux enfants qui sont toujours à l’abri du risque, qui auront, à leur tour, moins de capacité à repérer et à gérer les risques dans les divers domaines de leur vie à mesure qu’ils vieilliront. »*

Prendre des risques ne veut pas nécessairement dire être en danger!

Je suis convaincu que des efforts ont été déployés afin de rendre la cour d’école la plus sécuritaire possible et d’éliminer les dangers. Maintenant, nous devons nous demander : que faire pour favoriser la prise de risque chez les élèves?

Chaque école étant différente : c’est à vous de poser la question et de voir ce que vous pouvez faire au quotidien afin d’encourager les élèves dans leur développement en les laissant relever des défis qu’ils jugent appropriés.

Nous abordons ce thème plus en profondeur lors de la formation « Inspire à bouger », mais en attendant je vous suggère de télécharger le feuillet « À nous de jouer! L’extérieur, un terrain de jeu complet » de la Table sur un mode de vie physiquement actif (TMVPA).

Pour que nos élèves puissent relever les défis du 21esiècle, ils devront être en mesure de s’adapter aux bouleversements majeurs en lien avec les nouvelles technologies, avoir confiance en eux et savoir prendre des risques calculés. Donnons-leur cette chance!

*Source: TMVPA « À nous de jouer! L’extérieur, un terrain de jeu complet »

À propos de François Berthelot

François Berthelot détient un Baccalauréat en Plein air et tourisme d’aventure. Après avoir dirigé plusieurs projets d’expéditions hivernales et d’aventures pour adolescents, il a fait le saut en enseignement et dans ses classes, les élèves bougeaient! Pour François, toutes les occasions sont bonnes pour faire bouger les élèves. En plus, ils apprennent mieux lorsqu’ils sont engagés et en mouvement!