Félicitations au nouveau ministre de l’Éducation!

L’Association québécoise de la garde scolaire salue la nomination du nouveau ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, monsieur Jean-François Roberge.

“Nous offrons au nouveau ministre notre entière collaboration pour faire le point sur les enjeux de la garde scolaire” a indiqué la présidente-directrice générale par intérim, Diane Miron.

Parmi les enjeux qui préoccupent l’Association, notons la pénurie et la formation du personnel en garde scolaire, les conditions de travail, la maternelle 4 ans, la gratuité et le financement et le rôle du service de garde dans la réussite éducative des élèves.

Le rôle de la garde scolaire dans le parcours éducatif des élèves

La fréquentation des élèves au service de garde scolaire est en croissance depuis sa mise en place dans les écoles primaires québécoises. Annuellement, c’est 234 000 élèves qui le fréquentent à statut régulier, sans compter les élèves à statut sporadique, soit un élève sur deux de l’ensemble des écoles primaires québécoises.

“Pour nous, il est important de s’assurer de l’équité et de l’amélioration de la qualité des services afin de consolider sa place dans la mission de l’école”, précise madame Miron.