Le personnel en garde scolaire : des personnes créatives et résilientes Blogue Le gardevoix

Le personnel en garde scolaire : des personnes créatives et résilientes

L‘AQGS vous présente son nouveau blogue! Le blogue Le Gardevoix, sur la garde scolaire, servira de plateforme de partage, d’inspiration et de mobilisation pour le personnel en garde scolaire. À coups d’au moins un article par mois, l’Association vous partagera ses pensées, ses trucs et ses conseils. Bonne lecture!

 

Ce n’est pas à vous que nous allons l’apprendre, l’adaptation des services de garde en contexte de pandémie demande énormément de créativité. En effet, une grande partie des règles de la Santé publique sont incompatibles avec l’essence-même de la garde scolaire. Même si on a toujours su que le personnel était particulièrement créatif et débrouillard, nous en avons maintenant la preuve!

 

Voici donc une compilation des meilleures idées qui se sont rendues jusqu’à nous depuis la rentrée. En espérant que vous serez inspirés!

  • La plastification

Nous avons entendu plusieurs histoires de personnes qui plastifient les jeux pour faciliter la désinfection. Que ce soit des jeux de cartes ou des jeux imprimés, il y a même des gens qui créent leurs propres jeux, chapeau!

  • Les jeux avec les pieds

Plusieurs ont eu la brillante idée de transformer les jeux qui normalement se jouent avec les mains, par des jeux de pieds. Conseil : pensez aux jeux que vous avez exclus et demandez-vous s’il serait possible d’y jouer avec les pieds!

  • Les spaghettis

Il s’agit ici d’une très bonne façon de donner une nouvelle utilité à un objet : utiliser les spaghettis/pailles de piscine pour jouer à des jeux comme la tag. Au lieu de se toucher avec les mains, les élèves se touchent avec leurs spaghettis. On évite donc les contacts et on garde la distance entre les élèves.

  • L’identification des bulles

Certains ont développé des trucs pour identifier les différentes bulles dans la cour d’école, afin de faciliter la gestion des groupes. Vous pouvez utiliser des dossards de couleurs différentes, que les élèves mettent par-dessus leur manteau. Vous pouvez aussi imprimer des cartons de couleur, les plastifier et les afficher dans la zone de la cour réservée à la bulle de cette couleur.

  • Les journées pédagogiques

On a entendu dire que vous aviez beaucoup de difficulté avec les journées pédagogiques à cause du nombre de bulles que vous avez à gérer versus le nombre d’éducateurs ou éducatrices. Voici quelques belles idées d’activités : jouez à cache-cache dans toute l’école (les enfants sont donc bien distancés), transformez vos élèves de 5e et 6e années en aide-éducateurs (donnez-leur des tâches comme s’ils étaient des éducateurs) ou utilisez le gymnase pour reproduire la même activité, dans 4 zones différentes (vous pourrez donc surveiller 4 bulles en même temps).

  • Les dîners

Plusieurs ont changé la façon dont se passent les dîners. Certains mangent en classes, d’autres mangent au gymnase avec différentes plages horaires. Une école a même déplacé la récréation de l’après-midi à l’heure du dîner pour gérer plus facilement les différentes plages horaires.

 

Pour terminer, nous savons que la grande majorité d’entre vous est épuisée; vous vous sentez comme si l’année scolaire était presque terminée alors qu’elle ne fait que commencer. Sachez que vous faites un travail exceptionnel dans des conditions très difficiles. Même si vous avez l’impression que votre travail a complètement changé, il reste tout aussi essentiel qu’avant. Gardez courage et rappelez-vous que vous faites une différence dans la vie des élèves à un moment où ils en ont plus que besoin et surtout, que tout ça n’est que temporaire!

 

N’oubliez pas que l’AQGS a développé une belle banque d’activités respectant les mesures de santé et de sécurité liées à la pandémie. Si jamais vous manquez d’idées, elle est là pour dépanner!

 

À propos de Caroline Hudon

Diplômée en Communication appliquée, Caroline est conseillère en communication à l'Association québécoise de la garde scolaire depuis septembre 2019.

À lire aussi...